LE BLOG !

Les bienfaits de l'oeuf

Rédigé par Lionel -

Beaucoupde personnespensentqu’ilest mauvais de manger plus d’un œuf par jour. Aujourd’hui je vaisvousconvaincredu contraire! On disaitautrefois qu’ilfallait consommer un maximum de trois œufspar semaineen raison de leurcontenuélevé en cholestérol, qui pouvait nuire à notre santé. A présent, nous savonsréellementqu’ilne nuisepas à notre santéet que le jaune est du bon cholestérol ! (À condition de vérifier la provenance de l’œuf, je vousexpliqueça à la fin de l’article!).


Beaucoupd’articlessur internet démontrent que la consommation d’un ou de deux œufspar jour augmente le risque d’êtreatteintde maladies cardiovasculaires.

Des recherchesscientifiques ont démontré que cette affirmation est fausse et que l’œufn’altère en aucun cas le taux de cholestérol. Ces nouvelles recherchesconfirment qu’une consommation modérée d’œufs apporte à l’organisme une quantité intéressante de nutriments indispensables pour la santé. Le jaune d’œuf est un des aliments qui contient la plus grande quantité de cholestérol (environ 370 mg par œuf), mais celui-ci ne reste pas dans l’organisme. Le cholestérol que l’on trouve dans les aliments n’est que partiellement absorbé par l’intestin (à hauteur de 25% environ). C’est le foie qui produit presque la totalité du cholestérol sanguin (à hauteur de 75%), l’apport alimentaire est donc négligeable. 

 

Les vrais responsables de l’augmentation du taux de cholestérol dans le sang sont d’une part, les graisses saturées, que voustrouvez dans les produits laitiers entiers, le gras contenudans des aliments comme le fromage, les yaourts, le lait, les viandes grasses, et d’autre part, les graisses trans, que l’on retrouve dans les bonbons, les gâteaux, les biscuits et de manière plus générale, dans les produits industriels, ou produits transformés. 

 

Vertus et bienfaits de l’oeuf

Bon pour la ligne: En plus d’êtretrès faible en calories (seulement 80 calories pour un oeuf), l’œufest un des aliments les plus complets : il est riche en protéines d’une excellente qualité, donc riche en acides aminés essentiels. Un seul œuf apporte en moyenne six grammes de protéines. Les protéines participent à la formation du tissu musculaire et sont un composant essentiel de toutes les cellules et du système immunologique. Elles véhiculent des substances dans le sang et entrent dans la composition d’un certain nombre d’enzymes, hormones et neurotransmetteurs.

L’œuf contient également de la vitamine A, D, E, K, B2 et N12, des minéraux, du magnésium, du fer, du zinc, du phosphore et du potassium. La plupart de ces nutriments se trouve dans le jaune d’œuf.

L’œuf est aussi reconnu pour être ce qu’on appelle un aliment coupe-faim. 

 

Bon pour la vue: L’œuf est riche en lutéine et zéaxanthine, deux antioxydants, qui aident à prévenir les problèmes de vue associés à l’âge, comme la dégénérescence maculaire.

 

Bon pour le cerveau: La santéde notre cerveau dépend aussi de ce que l’on met dans notre assiette ! Riche en vitamine B, les œufsboostent notre cerveau, nous aident à rester concentré et à mémoriser !
Les œufscontiennent un nutriment essentiel au bon fonctionnement du système cardio-vasculaire et du cerveau dénommé choline, qui aide à métaboliser et à faire diminuer le taux d’homocystéine, ce qui représente un grand bienfait, car un excès d’homocystéine est associé à l’augmentation des cas de maladies cardio-vasculaires.

 

Bon pour les femmes enceintes: Grâce à sa teneur en choline, la consommation d’œufs pour les femmes enceintes ou qui allaitent est indispensable, car elle contribue au développement du système nerveux du fœtus, et aide à prévenir les malformations congénitales.

Un œuf entier apporte 125 mg de choline ; une femme enceinte a besoin de 450 mg par jour, tandis qu’une mère qui allaite a besoin de 550 mg.

 

Bon pour les cheveux: Les œufssont riches en protéines, en vitamine B et en zinc, efficaces pour reconstruire et réparer les tissus abimés. Les masques aux œufsaident à la croissance du cheveu et les renforcent.

 

Contre le cancer du sein: Selon une étude publiée par l’école de santépublique d’Harvard en 1999, les œufset leurforte teneur en caroténoïdes et en vitamine A, C et E protègeraient du cancer du sein.

Œufs durs, œufsmollets, œufsau plat et autres recettes à base d’œufs : soufflés, flans, quiches, omelettes, crêpes, pancakes, gaufres, pâtes aux œufs… Trop facile de décliner l’œuf, pour le bonheur de nos papilles !

 

Les petites astuces

1) Les œufsse conservent au frigidaire durant environ cinq semaines
2) Pour savoir si vos œufssont frais, il suffit de l’introduire dans un verre d’eau : s’il flotte, c’est qu’iln’est pas frais. D’autre part, si l’on casse un œuf et que le jaune reste au centre, il s’agit d’un œuf frais
3) Un code est obligatoirement marqué sur la coquille des œufs. Le premier chiffre désigne le mode d’élevage :

0 : œufsissus de l’agriculture biologique

1 : œufsissus de poules élevées en plein air

2 : œufsissus de poules élevées au sol

3 : œufsissus de poules élevées en cage, ou élevage en batterie

 

Références:

  1. S. Department of Health and Human Services and U.S. Department of Agriculture. 2015 – 2020 Dietary Guidelines for Americans. 8th Edition. December 2015. Available at http://health.gov/dietaryguidelines/2015/guidelines/.
  2. Available at Scientific Report of the 2015 Dietary Guidelines Advisory Committee.
  3. AHA/ACC. 2013 AHA/ACC Guideline on Lifestyle Management to Reduce Cardiovascular Risk.
  4. Health Canada. Scientific Summary on the U. S. Health Claim Regarding Dietary Fat, Saturated Fat, Cholesterol, Trans Fatty Acids and Coronary Heart Disease. May 2000. Available at: http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/label-etiquet/claims-reclam/assess-evalu/fat_heart_gras_coeur-eng.php (Accessed May 14, 2015).
  5. McDonald BE. The Canadian Experience: Why Canada Decided Against an Upper Limit for Cholesterol. J Am Coll Nutr2004; 23(6):S616–20.
  6. National Institute of Nutrition. Dietary Fat and Cholesterol: Lessons from the Past Decade. NIN Review 2004; Ottawa, Canada.
  7. Fernandez ML and CalleM. Revisiting dietary cholesterol recommendations: does the evidence support a limit of 300 mg/d? CurrAtherosclerRep 2010; 12(6):377-83.
  8. Gray J and Griffin B. Eggs and dietary cholesterol – dispelling the myth 2009 British Nutrition Foundation Nutrition Bulletin 2009; 34:66–70.

Rédigé par Witwicki Cindy : @cdy681